Depuis 1988, l’Ecole de Savignac forme les cadres opérationnels et fonctionnels des métiers de l’hôtellerie-restauration, du tourisme, des loisirs et de l’événementiel. Aujourd’hui, elle fait partie des leaders européens dans sa spécialité Hospitality Business and Service Management. Face à un nombre d’étudiants toujours croissant, la CCI Dordogne, à qui appartient l’école, a choisi de lancer un programme de travaux ambitieux sur deux ans pour finaliser le Campus Savignac, lancé en 2012. Repères a rencontré son Directeur, Richard Ginioux.

REPERES : Richard Ginioux, l’Ecole de Savignac organise sa traditionnelle remise des diplômes à la fin du mois. Quels enseignements tirer de cette année scolaire ?

Richard Ginioux : Que l’Ecole se porte bien et qu’elle continue sa croissance, à la fois en terme d’effectifs, mais aussi en terme de reconnaissance académique. Vous le savez, l’Ecole compte plus de 400 étudiants répartis sur 5 programmes diplômants, de BAC+3 à BAC+5, et elle s’appuie sur une association d’anciens comptant plus de 1.805 diplômés. Tous ont pu constater en 2017 que leur Ecole s’était placé sur le podium du classement Eduniversal, que ce soit pour ses Bachelors ou son MBA. Il s’agit là d’une vraie reconnaissance du travail de nos équipes pédagogiques et de la valeur de nos diplômés. Par ailleurs tous nos diplômes bénéficient aujourd’hui d’une reconnaissance nationale et internationale (RNCP et Institute of Hospitality)

REPERES : Pourtant, alors que les résultats plaident en votre faveur, vous avez fait le choix de refonder une grande partie de votre offre de formation dès la prochaine rentrée ?

RG : Notre Ecole appartient à la CCI Dordogne, nous sommes donc intrinsèquement liés au monde de l’entreprise, et à ses réalités. L’objectif est de proposer des formations qui soient en phase avec les besoins des professionnels, ce qui nous oblige évidemment à anticiper. C’est pour cela que dès septembre, nous re-fondons nos Bachelors en un Bachelor unique,  admissible post bac. Un Bachelor International en Management qui comptera trois spécialisations : Hôtellerie de luxe et hôtellerie de chaîne pour la première, Resorts hôtellerie et complexes de loisirs pour la deuxième et Événementiel et restauration pour la dernière. Aux côtés de ce Bachelor, nous gardons évidemment notre MBA management hôtelier, ainsi que notre Diplôme d’acheteur international délivré par l’Esaal.

REPERES : L’Ecole repart donc avec de nouvelles ambitions, et pour cela, elle s’apprête à faire peau neuve ?

RG : Oui, la CCI Dordogne a décidé de lancer une nouvelle phase très ambitieuse de travaux. Un projet qui s’étalera jusqu’en 2019 pour plus de deux millions d’euros. Il s’agit à la fois de rénover nos bâtiments administratifs, mais aussi de réhabiliter l’école primaire qui jouxte nos locaux. Les travaux envisagés permettront à L’Ecole de Savignac de concurrencer les ténors de sa spécialité et finaliseront le projet campus Savignac initié en 2012 qui avait déjà vu la création d’un nouveau bâtiment pédagogique.

L’extension de l’école primaire abritera l’accueil des visiteurs, des salles de classe et d’études et un espace étudiant. Le nouvel espace d’accueil se greffera sur le bâtiment existant. Il sera composé d’un parvis, d’un comptoir d’accueil, d’une zone d’attente pour les visiteurs, d’un bureau séparé de l’accueil et enfin d’une salle de réunion pouvant accueillir une quinzaine de personnes. L’espace d’accueil véhiculera une image cohérente avec le positionnement haut de gamme de l’Ecole tout en facilitant l’orientation des visiteurs. Des salles de classe modulaires seront également crées.

REPERES : Ces travaux devraient donc offrir un meilleur cadre de vie aux étudiants et aux intervenants de l’Ecole…

RG : La qualité de la vie étudiante proposée est déterminante dans une politique d’attractivité et de rayonnement. Elle conditionne aujourd’hui notre capacité à recruter des étudiants dans un marché hautement concurrentiel. La zone ludique et sportive abritera une salle pour la pratique collective du sport et une salle de musculation. L’accueil actuel de l’Ecole doit être également rénové et être transformé en bureaux. L’espace qui abrite aujourd’hui le Club des Etudiants, situé entre les bureaux et l’amphithéâtre, doit être aussi transformé en partie en salles d’études et en partie en un point de rencontre pour les étudiants.

L’hôtel, qui est utilisé pour l’hébergement des intervenants et des hôtes de marque, n’a pas été rénové depuis les années 1960. Ses 13 chambres doivent être remises aux standards actuels. De même le bâtiment qui accueille des clients extérieurs dans le cadre d’un restaurant d’application, n’a été que partiellement restauré. Il doit être réaménagé pour constituer une vitrine de l’Ecole.

Print Friendly