Le coronavirus est actuellement le principal appât des pirates informatiques qui exploitent le besoin d’information sur l’évolution de la situation ou sur les aides.
Mal protégé, le réseau informatique utilisé par une organisation ou une entreprise reste vulnérable
Les salariés en télétravail qui utilisent leur équipement personnel peuvent être des cibles potentielles

Recommandations pour les entreprises et les salariés en télétravail

  • Prévenez les menaces en renforçant la cybersécurité et en diffusant des mesures de vigilance
  • Sensibilisez vos salariés sur les risques liés aux usages du numériques, renforcez les mesures de sécurité.
  • Protéger les actifs de votre entreprise pour assurer un plan de continuité et reprise d’activité

BILAN SÉCURITÉ ET SAUVEGARDE DES DONNÉES

  • Profitez du ralentissement de l’activité pour faire un check-up complet avec votre responsable informatique ou un spécialiste dont la notoriété en cybersécurité est reconnue.
  • Optimisez la protection contre le vol de données, les pertes d’exploitation liées au blocage de l’activité par rançongiciel, ou la prise de contrôle à distance de votre système informatique.
  • Veiller à sauvegarder régulièrement vos données pour protéger les actifs de l’entreprise.

VIGILANCE LORS DES DÉPLACEMENTS OU EN TÉLÉTRAVAIL

  • Appelez vos collaborateurs et salaries à renforcer leur vigilance lors de leurs déplacements domicile/lieu de travail, en particulier quant aux règles de protection de leurs équipements mobiles.
  • Suivre les conseils de l’agence nationale chargée de la sécurité des systèmes d’information sur l’utilisation d’équipements personnels pour un usage professionnel, en particulier dans le cadre d’une activité en télétravail, dont la mise en œuvre a été favorisée et étendue à l’aune de la crise sanitaire actuelle.

CHARTE INFORMATIQUE

  • Faite un rappel sur les droits et devoirs de chacun concernant les règles d’utilisation du réseau informatique au sein de l’entreprise,
  • Enoncer clairement les sanctions encourues en cas de non-respect des règles et faire signer des clauses de confidentialité.

DONS FRAUDULEUX

  • Prenez garde aux escroqueries qui profitent des chaines de solidarité et fausses cagnottes en ligne, appelant à votre générosité par un appel aux dons destinés au financement de matériels destinés à sauver des vies en raison de la crise actuelle (masques, gels hydroalcooliques, tests de dépistages…).

FAKES NEWS

  • Ne partagez pas de fausses informations ou des vidéos qui peuvent être virales, et amplifier ainsi une rumeur destinée à véhiculer des peurs et des scenarios catastrophiques.
  • Analyser la source d’information, prenez le temps de la réflexion et adopter au besoin une communication de crise au sein de l’entreprise.

L’HAMEÇONNAGE

  • Méfiez-vous des mails, sms, chat et appels téléphoniques non identifies. Cette technique dite du phishing est destinée à soustraire des informations personnelles, professionnelles ou bancaires en vous orientant sur de faux sites.

ATTESTATIONS DE DÉPLACEMENT

  • Facilitez la mobilité de vos salaries en éditant des attestations de déplacement dérogatoire comportant le timbre officiel de l’entreprise.

RÉAGIR EN CAS D’ATTAQUE MALVEILLANTE VIA INTERNET

  • Couper l’alimentation d’internet, identifier les postes infectes, lancer l’anti-virus…
  • Signalez et déposez plainte à la gendarmerie.

FAUSSES COMMANDES

  • Soyez vigilant sur la sollicitation d’un virement bancaire qui peut s’avérer frauduleux, la signature de documents ou la récupération des mots de passe nécessaires au piratage de vos données d’entreprise.

EN CAS D’INTRUSION PHYSIQUE DE VOTRE SYSTÈME SUR LE SITE DE L’ENTREPRISE

  • Contactez la gendarmerie qui pourra vous conseiller et dépêcher un enquêteur spécialise.
  • Préservez les traces et indices laissés par un cambrioleur, en attendant la réalisation des opérations de police technique par la gendarmerie.

EN CAS D’ATTEINTE À L’IMAGE DE L’ENTREPRISE OU COMPORTEMENT ILLICITE

  • Signalez et déposez plainte à la gendarmerie pour toute tentative de chantage, ou dénigrement sur le net, notamment en cas de refus de solidarité de la part de votre entreprise suite à un démarchage en ligne.

Contacts pour signaler :

Pour plus de précisions sur ces dispositions, nous sommes à votre disposition :

Tel 05 53 35 80 80
relationclient@dordogne.cci.fr