10,3%. La Dordogne détient le triste record du plus haut taux de chômage de la Nouvelle Aquitaine. Un chiffre qui n’a rien d’une fatalité si chacun convient que la solution la plus évidente pour le faire baisser ne peut venir que des entreprises. Encore faut-il qu’elles aient les moyens de leurs ambitions. Et aujourd’hui, nous sommes très loin du compte !

La transformation numérique qui doit inéluctablement s’opérer pour nos entreprises devait être une formidable opportunité pour celles-ci. La CCI Dordogne a d’ailleurs pris les devants en lançant sa plateforme web Performance Numérique pour recenser et aider les professionnels du secteur.

Seulement, il manque encore les fondations même de cette transformation : des infrastructures numériques performantes. Le très haut débit en Dordogne n’est toujours pas déployé, et nous allons tous payer très cher ce manque. La fibre a été annoncée sur le département en 2013 ! Quatre ans après, l’état des lieux est famélique, et l’heure ne semble pas à l’accélération. On parle au mieux d’un horizon 2030 alors que certains financements, notamment de la part de l’Etat et des collectivités locales, ne seraient toujours pas assurés.  Les entreprises ne peuvent se contenter de délais aussi lointains et aussi vagues. Encore 13 ans à attendre, c’est tout bonnement inacceptable.

Comment assurer le développement de nos entreprises, comment inciter des investisseurs à nous rejoindre en Dordogne s’ils sont d’ores et déjà bridés numériquement ? Comment être ambitieux pour notre département si des travaux aussi essentiels ne sont pas immédiatement menés ? La fibre doit être déployée le plus tôt possible, d’ici un an sur les grandes agglomérations et dans cinq ans au plus tard pour l’ensemble de la Dordogne. Il n’y a pas d’autre alternative : attendre une éventuelle nouvelle technologie qui pourrait voir le jour serait envoyer un signal désespérant aux entreprises locales et à ceux qui pourraient nous rejoindre.

Nous appelons solennellement le Syndicat Mixte Périgord Numérique et les opérateurs de la fibre à démultiplier leurs efforts pour le déploiement du très haut débit en Dordogne. Nous appelons également les députés nouvellement élus à nous soutenir dans cette bataille essentielle pour le développement économique de notre territoire, et vitale pour les entreprises de Dordogne.

Michel Parinet

Vice-Président de la CCI Dordogne, président de la Commission Numérique

Print Friendly