Pour appuyer le développement économique du territoire et des entreprises et préserver l’emploi, la CCI Dordogne contribue à l’effort d’enseignement et de formation : ses quatre écoles et son pôle de formation aux entreprises enrichissent régulièrement leur offre pour répondre concrètement aux besoins des entreprises. Depuis 2011, la CCI Dordogne a accueilli plus de 5.000 lycéens, étudiants, salariés et demandeurs d’emplois, sur 37 formations diplômantes et porteuses d’avenir, dans les secteurs Hôtellerie, Tourisme, Restauration, Commerce et Industrie. Le taux d’insertion dépasse à présent les 80%. La rédaction de REPERES a rencontré deux chefs d’entreprise, JL Bousquet et G Landat, membres du bureau de la CCI Dordogne et fortement investis au sein de sa Commission développement du Pôle de formation.

Questions à Jean-Luc Bousquet

Depuis 2011, quelle est la réalisation qui vous tient le plus à cœur concernant les Ecoles de la CCI Dordogne à Boulazac (Ecole Hôtelière du Périgord, Ecole de Commerce & Ecole Supérieure d’Achats, Approvisionnement et Logistique) ?
C’est évidemment le projet de Campus de la formation professionnelle, un chantier majeur. Nous l’avons imaginé en 2011 et c’est en 2016 que les premiers travaux ont débuté. 5 ans pour concevoir, convaincre, financer et commencer la réalisation ! Je crois qu’aujourd’hui encore, le grand public imagine mal l’importance de ce campus, alors que dès 2018, il va profondément impacter le paysage de la formation à l’échelle du département. C’est un projet à 24 millions d’euros. Nous avons voulu, et nous aurons un modèle de Campus de la formation professionnelle. Nous l’avons conçu en partenariat avec les collectivités et nos homologues de la Chambre de métiers, et allons réaménager nos deux centres de formation sur 7.000 m² à Boulazac. Les bâtiments agrandis intégreront les nouvelles technologies et de nouveaux cursus de formation sont déjà programmés. Ce réaménagement prévoit par ailleurs 149 logements pour les jeunes. L’enjeu global est bien entendu de revaloriser la formation professionnelle, dans un département où je le rappelle, 37,7% de la population n’a pas de diplôme et 40 % des chefs d’entreprise ont plus de 50 ans. C’est un enjeu majeur pour la Dordogne. Ce Campus de la formation professionnelle est le moyen le plus efficace de répondre aux besoins des entreprises locales, notamment en matière d’hôtellerie et de restauration, et par la même occasion, d’offrir à nos jeunes générations des formations valorisantes qui leur assureront une entrée rapide sur le marché du travail. La CCI en est convaincue, l’apprentissage est la clé de l’avenir. Il permet à un jeune d’acquérir une qualification réelle, validée par un diplôme. Il fournit aux entreprises la main-d’œuvre qu’elles recherchent en la dotant de savoir-faire et comportements adéquats. Il est la voie du succès pour les professionnels comme pour leurs futurs salariés, et la Chambre s’est donné les moyens de leur offrir des prestations et un cadre de qualité pour favoriser les parcours de formation et leur réussite.

Quels sont les résultats globaux des trois Ecoles de la CCI situées sur le site de Boulazac (EHP, Ecole de Commerce, ESAAL) ?
Ces 3 Ecoles ont accueilli plus de 4.100 élèves depuis 2011 sur des cursus qui vont du CAP au BAC+4. Nous proposons une offre de formation qui permet à chacun de trouver sa voie dans des secteurs qui recrutent. Pour l’Ecole de commerce et l’Ecole d’achat industriel, le taux d’insertion dépasse désormais les 80%. Une performance dans une période qui a été marqué par la crise et les conséquences que l’on sait sur l’emploi. Ce constat est encore plus frappant pour l’Ecole Hôtelière du Périgord. On connaît l’importance du tourisme pour notre département : il représente près d’un quart du PIB de la Dordogne. Et pour créer cette richesse, les entreprises se sont largement appuyées sur nos étudiants. La formation en alternance, qui est une de nos marques de fabrique, porte toujours ses fruits. Pour l’Ecole Hôtelière, le taux d’insertion dépasse là encore les 80%. Nous formons des professionnels efficaces, dont les diplômes répondent aux besoins précis des entreprises.

Questions à Gérard Landat

Concernant l’Ecole Supérieure Internationale de Savignac, qui forme des cadres des secteurs hôtellerie-Tourisme-Restauration, quelle est la réalisation qui vous tient le plus à cœur ?
Le nouveau bâtiment de l’Ecole, qui a été inauguré en 2012, est une réalisation à la fois concrète et symbolique. Près de 1.200 m² sortis de terre, un ensemble qui se fond dans le parc du campus. Je dis concrète, parce que c’était un projet à plus de 3,6 millions d’euros. En 2012, les 13 nouvelles salles de classes et la médiathèque de ce nouveau bâtiment ont été salutaires pour le développement de l’Ecole et pour ses étudiants. L’ensemble du Campus est également doté de connections Wifi ou encore d’accès aux personnes à mobilité réduite. Résolument moderne, ce nouveau bâtiment s’inscrit dans un cadre préservé et authentique. Nous valorisons ainsi notre savoir-faire et notre savoir-être : « L’esprit Savignac », cette particularité, ce petit plus qui n’appartient qu’à nous et qui permet à nos étudiants de se distinguer, une fois diplômés. Cette marque de fabrique nous a permis de développer notre offre de formation intra-entreprise. Des groupes leaders dans leurs domaines, Compass et Louvre Hôtels, ont choisi l’Ecole de Savignac pour faire monter leurs cadres en compétences. Nous avons délivré nos diplômes, Bachelor ou MBA, à près d’une centaine de professionnels déjà intégrés à un haut niveau de responsabilité dans leurs entreprises respectives. Cela a évidemment été une excellente occasion d’enrichir le réseau des anciens et de favoriser la carrière de nos jeunes diplômés.

Quels sont les résultats globaux de l’Ecole Internationale de Savignac ?
D’un point de vue purement arithmétique, l’Ecole a formé plus de 900 étudiants depuis 2011. Précisons que la majorité de ces étudiants a suivi au sein de l’école des programmes de formation d’une durée de 2 ou 3 ans, allant du Bac+2 à Bac+5 . Le taux d’insertion est éloquent puisqu’il se situe au-delà de 90%. Par ailleurs, l’Ecole Supérieure Internationale de Savignac a su s’imposer comme l’un des leaders en management hôtellerie, restauration, tourisme et événementiel. Nous avons en effet su exporter son savoir-faire à travers des partenariats au Sénégal et au Maroc. Le pôle d’ingénierie pédagogique de la «marque Savignac» est synonyme d’excellence. De grands groupes font aussi confiance à l’école pour recruter leurs cadres et leurs managers. Savignac, c’est une expérience unique, une aventure humaine, un trait d’union partagé depuis 28 ans entre tous les diplômés qui garantit la pérennité du réseau savignacois.

Print Friendly